L’objectif du projet est de répondre aux principes de la permaculture. Ce projet se base sur un design qui a été créé par l’observation du terrain durant trois années. Ce design a été modelé en créant des microclimats s’intégrant les uns aux autres en formant des boucles de circuits continus. Le but étant de résoudre les différents problèmes du terrain. Notamment celui de l’érosion.

En n’utilisant plus d’entrant ni pour l’alimentation animale, ni pour la production végétale, comme défini dans la permaculture, j’ai l’objectif d’en limiter l’utilisation en associant les cultures, en faisant des décoctions, en recyclant toutes matières organiques sur place et en nourrissant mes animaux localement ( VD ). Cette démarche veut donc valoriser les terres du domaine qui se satisferont des différents microclimats conçus pour intégrer tous les besoins.
Ce défi, que j’espère mettre en place par un processus de correction et d’adaptation des méthodes à courts termes, amènera à un équilibre total, sans entrant et sans déchets dans une période de 20 ans. A ce stade, la biodiversité sera réellement rétablie dans tous ses cycles. Pour exemple, les animaux vivront dans des structures réalisées pour subvenir totalement à leurs besoins en termes de détentions et d’alimentation. Leur nourriture sera complétée par des essences d’arbres fourragés comme le févier d’Amérique, le cornouiller, les pommiers sauvages… qui auront en plus, un rôle important dans la protection des arbres fruitiers. A l’aide d’une certaine méthode de taille des arbres, ce fourrage pourra compléter l’alimentation du bétail au fil des saisons

A ce jour nous n’utilisons plus de pesticide sur nos arbres et légumes, une alimentation 100% vaudoise pour nos cochons, nos vaches et nos moutons. Nous établissons une étude sur un mélange 100% vaudois pour nourrir nos poulets

 

 

 

Projet de design en permaculture pour plus d’info: cliquez ici